posts | comments http://www.wikio.com
15sept

FAGUO x ROSE AU CARRÉ

No comments

Cette semaine c’est FAGUO qui se présente !

Faguo signifie en chinois « France » ou « Pays des Lois et des Manières », et c’est surtout le nom de la marque de chaussures éthiques, lancée par deux jeunes entrepreneurs : Nicolas et Frederic. Un concept simple : pour chaque paire achetée, un arbre est planté, dans une volonté de compenser une partie des émissions de carbone émise par son action. Deux ans après leur lancement, les sneakers en couleurs rencontrent un énorme succès en France et à l’international avec plusieurs centaines de points de vente et un e-shop.

 

Faguo, Qui es tu ? Quelles sont tes influences ?

 FAGUO est une marque de sneakers au style casual trendy. Les sneakers Faguo sont caractérisées par un bouton en noix de coco cousu sur le son côté, symbole de l’action de la marque : pour chaque paire achetée, un arbre est planté, dans une volonté de compenser une partie des émissions de carbone émise par son action.

Influencés par la question environnementale et passionnés par la mode et l’aventure, nous avons associé les deux pour créer Faguo.

Veux tu nous parler de la pilosité qui règne au sein de la marque ou d’un projet tout frais (ou les deux) ?

Les deux, pourquoi pas ! Un projet tout frais : la nouvelle collaboration en édition limitée avec Johnstons of Elgin ; le célèbre atelier de laine et de cashmere.De cette collaboration sont nées deux sneakers montantes en tweed aux couleurs chaudes et aux effets soignées. En ce concerne le poil … ! Nous sommes rarement rasés de très près ! Fred a eu une longue barbe pendant longtemps, il l’a rasée le 26 décembre dernier …

 

De quel moment es-tu le plus fier ?

Il y a deux ans, alors que je sortais d’un vernissage au Palais de Tokyo j’ai croisé pour première fois de ma vie quelqu’un qui portait des Faguo. A ce moment, c’était le plus beau jour de ma vie !

Tu sens tu à ta place en 2011 ?

 Mais qu’est ce que le temps sinon ce que l’on en fait ?

Un petit mot sur ROSE AU CARRÉ et ta participation au Teesh de la Semaine ?

 Nous sommes très fiers de participer à ce projet qui fait découvrir de façon décalée de nouveaux artistes.

 

Pour se procurer le teesh de la semaine par Faguo c’est sur ROSE AU CARRÉ que ca se passe !

 

 

 

 

Tu a aimé cet article ? Partage-le ! :
01sept

LE TOURNEDISQUE x ROSE AU CARRÉ

No comments

Cette semaine c’est letournedisque.com qui se présente !

Au début, on avait comme projet de changer le monde, et de transformer Justin Bieber en table de nuit. Mais on s’est levé trop tard. Alors on s’est rabattu sur un site pour rendre les gens heureux. On n’a rien inventé, on ne gagne pas d’argent, et même si nos mères sont très fières, on essaie de se la raconter le moins possible. Le but est simplement de faire un câlin quotidien à vos oreilles. Par le biais de petites pépites sonores que l’on trouve au fond de nos iPod ou auprès d’autres personnes sensibilisées au problème des inégalités sonores dans le monde. Le Tournedisque est sans colorant.

LE TOURNEDISQUE , Qui es tu ? Quelle sont tes influences ? 

Dans la famille, on a toujours tourné. Mon père était tourneur sur bois, ma soeur tourne dans des films aux dialogues saccadés, mon chien ne mange que des tournedos et mon grand père était tournevis. J’aurais pu bosser dans le milieu du tournesol, mais les filles sentent la vinaigrette. J’ai été bercé par le monde du frisbee. Champion des Bouches du Rhône indoor sur gazon en 1993, j’ai remporté le frisbee d’or aux Frisbee awards en 2002. La révélation. Je me suis dit qu’il fallait que je continue à faire tourner les disques. 

Veux tu nous parler de ta dernière meuf ou d’un projet tout frais ( ou les deux ) ?

Ma meuf met une fessée à Isabelli Fontana, donc je préfère ne pas trop me la raconter. Elle est aussi très fraîche.  Un projet ? Faire le Tour de France avec un gramophone sur le dos. Là les mecs diront qu’on a vraiment fait tourner les disques. 

De quel opération es tu le plus fier ?

Clairement l’addition. Il n’y a pas de débat. J’ai connu une fois une double intégrale, mais ça n’a pas du tout la même souplesse. 

Pour toi comment vois tu les séances de BUKKAKE ? 

Je préfère ne pas m’aventurer sur ce sujet glissant, c’est un coup à s’en prendre plein la gueule. 

Un petit mot sur ROSE AU CARRÉ et ta participation au Teesh de la Semaine ? 

J’écris cette interview dans le Kangoo Pampa toit ouvrant qui me raccompagne à mon hôtel sur la baie de Saint Etienne. C’est ça le service Rose au Carré. Pas étonnant qu’Amy Whinehouse n’ait pas supporté de voir son teesh décalé d’un mois… Pour ma part, je suis très heureux. J’ai repeint ma chambre en rose, et j’avais déjà les pieds carrés. Je voudrais rendre hommage à deux penseurs de notre siècle, qui ne sont pas les derniers quand il s’agit de tourner : Blo (@quentinblom) et Arn (@arnvince). Et aussi remercier les millions de personnes qui font tourner le blog tous les jours. Et tant qu’à faire, embrasser la Peste, mes parents, mes frères. 

 

Pour se faire tourner le teesh’ de la semaine du tournedisque.com c’est ici que ca se passe !

photo Letournedisque par http://dadsaretheoriginalhipster.tumblr.com/

Tu a aimé cet article ? Partage-le ! :
21juil

GELÉE ROYALE x ROSE AU CARRÉ

No comments

Cette semaine c’est GELÉE ROYALE qui se présente !

Gelée Royale est un studio de création digitale basé à Toulouse. C’est la rencontre de trois jeunes alchimistes du design aux sensibilités croisées. Trois regards différents mais complémentaires en terme de graphic, web & motion design. Leur but ? Un Nectar Créatif ! Ils aiment avant tout la synergie des rencontres et des échanges. Alors n’hésitez pas à goûter à la Gelée Royale !

GELÉE ROYALE, Qui es tu ? Quelle sont tes influences ?

Gelée Royale est un Studio Toulousain de Création graphique et digitale fondé par trois jeunes associés, Bertrand, David & François. Trois regards réunis sur plusieurs domaines tels que le Design graphique, production Vidéo, effets spéciaux, 3D, Web, Photographie…

Nos influences sont sans limites, tout est bon pour s’inspirer et nourrir une sensibilité. Elles viennent avant tout de notre parcours et bagages personnels que nous mélangeons et triturons sans-cesse pour tenter d’obtenir une pâte bien à nous. Cela dit, nous suivons de prés certains artistes ou studios dont les travaux nous parlent. On pense notamment à Prologue ou Dvein pour certains aspects en motion Design.

Veux tu nous parler de ce que tu as mangé hier ou d’un projet tout frais?

Tripoux, Cassoulet et « Répounchous » à la Gelée Royale (Toulousains oblige !)

En ce qui concerne un projet frais ? …
Disons qu’entre chaque travaux dits « pros », nous essayons un maximum de créer, d’expérimenter c’est notre petit côté laborantin créatif.
Rien de sûr, mais si le temps nous le permet, un petit projet devrait voir le jour.
On ne vous en dit pas plus  car pour l’instant c’est encore secret, mais comme on est gentils on va donner un Indice : … SuperMouton !
Allez ça c’est cadeau ;)

 De quel opération es tu le plus fier ?

Nous ne parlerons sans doute pas d’une opération en particulier, mais peut être simplement du fait que nous sommes heureux d’avoir réussi à bâtir cette ruche créative de tout juste un an. En tant qu’artisans de l’image il est parfois difficile de faire sa place, mais en une année nous avons mené à bien plus de 40 projets pour tout type d’agences et de clients. Entre autre, pour Heaven sur la campagne du dernier parfum de Paco Rabane Lady Million, MTV,  ou régulièrement pour la marque Honda via l’agence Bloom Multimédia.
L’aventure continue et c’est ce qui importe.

Pour toi quelles similitudes il y a entre s’exprimer sur un tee shirt et dans le cul d’une abeille ?

Les deux sont vraiment très jouissifs !

Que représente pour toi la phrase «  Le message par la piqûre »  ?

Hum …ça pourrait ressembler à quelque chose comme « marquer de son empreinte » ça !
C’est effectivement ce qu’on essaie de faire dés que nous avons un peu de manœuvre et une part de direction artistique sur un projet.
Mais en y allant doucement quand même, une piqûre ça peut faire mal … et on pourrait y laisser le dard … et continuer sans dard serait compromettant…

Un petit mot sur ROSE AU CARRÉ et ta participation au Teesh’ de la Semaine ?

Rose au Carré est au Tee shirt  ce que Mireille Mathieu est à la coiffure ! Une Référence !
On adhère totalement au concept. Nous penserons désormais à polliniser un max Rose au Carré par monts et par vaux.
C’était surtout l’occasion de se lâcher sur un visuel créé pour l’occasion et dans un style un peu nouveau pour nous.
Un grand merci !

Pour envoyer la purée sur le Teesh’ de GR

 c’est sur ROSE AU CARRÉ que ca se passe !

Tu a aimé cet article ? Partage-le ! :
14juil

LEKKI – back to basics

No comments

Cette semaine c’est Lëkki qui se présente !

Lëkki™ is a French brand that offers a range of vintage, revamped mobile phones, fun and coloured. Our selection brings together the most legendary handsets of the 90’s! With their original designs and basic features, these retro mobile phones have rediscovered their beauty. More than 10 years after their releases, here they are, back to business, with a strong message: BACK TO BASICS! 

Lekki, Qui es tu ? Quelle sont tes influences ?

Je suis passionné de vintage. Belle italienne des 70′s, technologie des 90′s etc… Mon influence se situe dans la rue, dans le passé, dans le futur, dans les magazines, sur un tire fesse, bref… partout… !

 Veux tu nous parler de ta dernière application mobile ou du prochain téléphone dans votre catalogue ?

Nous allons lancer un nouveau mobile vintage en septembre, qui sera une édition limité de 30 exemplaires avec un habillage couleur très « street color »… mais on ne peut pas en dire plus pour le moment!

De quel opération es tu le plus fier avec le projet Lekki ?

 Nous sommes fier de montrer qu’il existe des business modèles capable de faire d’un problème (traitement des déchets électronique) une opportunité. En recyclant des téléphones mobiles iconiques des années 90, Lëkki contribue à son echelle à offrir une alternative originale et fun à des problèmes tristement universels.

 Lekki, Te sens-tu à ta place en 2011  ?

Nan! On veut changer ce monde qui tourne à l’envers! Produire plus sans limite n’a pas de futur. Nous sommes tous les jours surpris que « l’élite » économico-politique continue de se comporter comme un enfant devant un carré de chocolat. Entre un carré de chocolat tout de suite et la tablette entière demain, nous on attend demain. On réfléchit long terme! Lëkki est une marque militante!

 

Un petit mot sur ROSE AU CARRÉ et ta participation au Teesh de la Semaine ?

Nous sommes ravis de passer sous les projecteur de Rose au carré. Réactivité, créativité et surtout un concept qui à le mérite d’être original : faire découvrir de nouvelles marques/artistes sans penser $$$!

Merci Lekki !

LEKKI QUI VEUT LE TEE SHIRT ? C’EST TOI ? BEN VA SUR ROSE AU CARRE. COM !

 

 

Tu a aimé cet article ? Partage-le ! :
07juil

CHAK x ROSE AU CARRÉ

No comments

Cette semaine c’est Chak qui se présente !

Du graff, de la calligraphie, du graphisme, de l’illustration, du artoy, du chakal et de la couleur. Ca pourrait résumer tout ce qui sort de la tête de Chak’, diminutif de chakal, graffeur originaire du 78. Influencé par l’art russe, japonais, art primitif, par les ouf qui trainent dehors et par les endroits crades. Ses créations sont le résultat d’une rencontre entre les cultures urbaines dont il est issu, du soucis du détail appris pendant son parcours professionnel en design industriel et graphique, et de la recherche typographie. Un chemin semé d’expo et de livepainting avec pour mot d’ordre : kiffer !

CHAK , Qui es tu ? Quelle sont tes influences ?

Je suis chak’ (diminutif de chakal), quelqu’un qui a passé plus de temps à dessiner et à observer la terre tourner plutôt qu’autre chose. J’ai commencé par le dessin étant gosse, et j’ai ajouté des cordes à mon arc petit à petit. J’ai enchainé le graffiti assez tôt, j’ai découvert vers mes 16 17 ans l’aquarelle, le pastel, fusain. J’ai mélangé tout ça à la calligraphie et à la création numérique. J’ai décidé d’en faire mon métier et après avoir fait des études de design industriel, me voilà graphiste tout-à-tout.

J’ai été super influencé par mes origines russes et par les cultures africaines (surtout l’art primitif). Le fait de grandir en banlieue m’a ouvert sur beaucoup de cultures différentes. Ajoute à ça que je suis tombé dans le hiphop très tôt avec un peu d’influence métal et rock que m’a légué mon frère. Une culture plutôt underground. Y a aussi les endroits qui puent et les êtres humains qui partent dans des délires inexplicables qui m’influencent, les ambiances bizarres, les situations improbables à 4h du matin et les geeks. Après, tout peut m’inspirer.

Veux tu nous parler de ton dernier Mcdo ou d’un projet tout frais ( ou les deux ) ?

Un projet tout frais … plutôt un projet à venir, je vais bientôt éditer une série de poupée russe, que je présenterai dans une expo sur Paris, mais pour l’instant, je préfère pas trop en dire, il reste encore beaucoup de boulot à faire ! (et mon dernier macdo, … bin j’essaye de décrocher le macdo en fait. je sais que c’est pas bon, qu’on va tous mourir du cancer de l’estomac en bouffant là-bas mais c’est plus fort que moi faut que je déchire un bigmac avec des nuggets … tu te rends compte qu’y a pas de poulet dans les nuggets mec !!

De quel opération es tu le plus fier ?

De ma participation au Fresh Attitude Festival (festival graffiti organisé par Sper et Dean du 123klan) y a quelques années avec mon acolyte Awe. Très bonne vib’,  y avait Sonic et Ink76 (les papas du graffiti new yorkais) et que des grands noms du graffiti. On a tout improvisé avec des fins de bombes bref on était vraiment venu à l’arrache. Et pour des mecs qui sortaient de nul part, on s’en ai très bien sorti. Le thème était la musique, du coup on a tappé les 4 musiciens de rockband (le jeux vidéo), un logo à la metallica pour le nom du crew et des lettrage un peu faché avec un fond bien graphique.

Tu sens tu à ta place en 2011  ?

à peu de choses près, ouai. Par contre. J’attends qu’un type invente une machine à voyager dans le temps pour tapper des délires dans d’autres époques. J’aimerai bien vérifier certaines informations par moi-même. (pas possible que les mecs se baladaient en collant à une époque).

Un petit mot sur ROSE AU CARRÉ et ta participation au Teesh de la Semaine ?

J’ai une malediction avec les tshirts. J’ai participé à 4 projets Tshirt qui se sont au final jamais concrétisé parce que les gens derrière étaient plus motivés ou autre … alors que les visuels étaient déjà fait et que tout le monde était pressé que ça sorte !

Du coup celui-ci à une saveurs particulière ! et je suis content qu’il sorte sous la griffe Rose au carré, tout simplement parce que vous faites du bon taff, le site et le blog ont vraiment de la gueule, j’adhère totalement à l’état d’esprit et au concept. Juste merci !

POUR CHAK TON BOTY, GO SUR ROSE AU CARRÉ

Tu a aimé cet article ? Partage-le ! :
30juin

COLT SILVERS x ROSE AU CARRÉ

No comments

Cette semaine c’est COLT SILVERS qui se présente !

Formé fin 2008, COLT SILVERS élabore un indie rock généreux entre éclaircies pop, nappes électro soyeuses et dissonances frétillantes, parsemées de voix angéliques. Portés par une imagination foisonnante saluée par NME (UK), leur premier album Night of the living robots (2009) puis l’EP Acoustronics Winter (2011) révèlent un tempérament eighties des plus rafraîchissants. Après avoir démontré l’efficacité de leurs beats disco-rock, compulsifs et imparables comme une mécanique explosive, sur plus de 100 scènes comme les Eurockéennes et la Maroquinerie, ils préparent leur 2nd album pour fin 2011 !

 COLT SILVERS, qui es tu ? Quelle sont tes influences ?

 
Colt Silvers est le projet indie/electro de quatre garçons qui ont grandi avec le cinéma. Notre musique est bourrée de clins d’oeil aux films d’épouvante et de science-fiction des 80′s et des 90′s. Elle est également nourrie aux sons 8-bit et autres claviers new wave, qui contrastent avec notre base guitares indie rock. Ca paraît un peu bordélique comme ça mais ça nous plaît, et je pense que le terme d’adulescents est ce qui nous résume le mieux.

 Veux tu nous parler de ta derniére meuf ou d’un projet tout frais ( ou les deux ) ?

Notre dernier projet sonore destiné au public c’est l’EP Acoustronics Winter (2011), parti d’un concept bien particulier : revisiter notre 1er album Night Of The Living Robots (2009) en versions acoustiques, tout en rendant hommage au cinéma qui nous a marqués. Pendant 5 semaines nous avons proposé aux internautes chaque lundi, 1 nouveau titre en téléchargement gratuit pendant 1 semaine. Puis l’EP est sorti, toujours en numérique, complété par 2 titres bonus. On a sorti un clip pour la chanson Rain Comptine :

Vidéo ci dessous

Côté filles, on a quelques anecdotes accumulées avec la route, mais il vaut mieux les garder pour un cercle plus privé ;-)

 De quel opération es tu le plus fier ?

Sans doute ce à quoi on s’attaque cet été, qui est un peu la concrétisation de notre amour pour le cinéma : on va lancer notre ciné-concert sur lequel on travaille depuis plusieurs mois, sur Blade Runner !!! Nous sommes repartis de zéro pour recréer notre B.O. à nous sur ce film mythique, à l’aide de claviers vintage, guitares ultra-saturées et violon alto ! Une expérience incroyable pour nous, maintenant on espère que le public va aimer…pourquoi pas sortir la B.O. sur disque ensuite, voire s’attaquer à d’autres projets similaires !

 Pour toi penses tu que s’exprimer sur un tee-shirt est la même chose que dans un micro ou sur un instrument ?

C’est totalement différent, c’est pour ça que nous prônons totalement la transversalité dans notre art. Chaque mode d’expression offre une autre palette, permet de toucher à d’autres cordes sensibles, le but ultime étant de tout combiner tout en gardant une cohérence. L’image est très importante pour Colt Silvers. Nous tenons à réaliser nous-mêmes nos artworks, comme c’est le cas pour le teesh de la semaine, réalisé par notre guitariste et graphiste Agnan.

Un petit mot sur ROSE AU CARRÉ et ta participation au Teesh de la Semaine ?

Un grand merci à vous bien sûr! Votre concept est vraiment cool et c’est un plaisir de pouvoir rajouter son nom à la liste d’artistes qui ont participé. On connaissait notamment Lyre le Temps à qui on fait des gros bisous au passage. On espère que l’artwork plaira; notre choix s’est porté sur l’ours qui nous fascine, et est un clin d’oeil à notre 2ème album à paraître… restez en contact !

Merci COLT SILVERS !

ET POUR DEGUAINER PLUS VITE

QUE TON OMBRE PAYE TOI LEUR TEESH’ !

Tu a aimé cet article ? Partage-le ! :
23juin

COUP D’ETAT Espadrilles de France x ROSE AU CARRÉ

No comments

Cette semaine c’est COUP D’ETAT qui se présente !

L’espadrille n’a pas le statut qu’elle mérite. C’est la chaussure d’ été parfaite : conçue selon une technique ancestrale et réalisée avec des matériaux naturels, elle est à la fois sobre, élégante et confortable. Partant d’origines modestes, elle entame aujourd’hui son ascension sociale, pour s’imposer comme un incontestable accessoire de mode, de plage, de ville et de nuit. Fabriquée à la main en France dans la plus pure tradition, elle s’habille maintenant de motifs et de matières inédits. L’espadrille fait son COUP D’ETAT

COUP D’ETAT, Qui es tu ? Quelle sont tes influences ?


J’ai découvert l’espadrille il y a une dizaine d’années, grâce à une fille qui m’est très chère. J’ai aimé leur côté léger, très ancien, et naturel, et aussi qu’elles pouvaient être portée avec n’importe quoi, du short-tshirt sur la plage au pantalon-chemise-veste pour sortir. Et que des icônes personnelles comme Salvador Dali et Gainsbourg en aient été amateurs ne les rendaient à mes yeux que plus cool. L’idée de COUP D’ETAT est partie de là : l’espadrille peut – doit – être un véritable accessoire de mode.

Veux tu nous parler de ta dernière pompe achetée ou d’un projet tout frais ( ou les deux ) ?
Je viens de sortir un clip pour COUP D’ETAT. C’est pas à proprement parler un spot publicitaire, c’est plus un manifeste qui expose les valeurs de la marque. Le but était aussi de voir les espadrilles le moins possible, pour être complètement en dehors du mercantile mais vraiment se concentrer sur les éléments qui composent la marque : le vieux téléphone, la boîte à chaussure, le noir et blanc, la liberté, l’élégance, l’irréverrence. La fille est très libre, notamment dans le fait qu’elle fait se qu’elle veut avec les hommes, avec un petit côté subversif dans son verre de whisky et sa cigarette. L’espadrille qui prend le pouvoir sur les chaussures « reines », les chaussures à talon, les escarpins, entassées devant son miroir, tandis que la fille se fait livrer des espadrilles, tout en s’habillant pour sortir.


Le lien court (HD) : http://youtu.be/RLbc9tf7Qtk?hd=1

De quel opération es tu le plus fier ?


Ce dont je suis le plus fier est le corner COUP D’ETAT aux Galeries Lafayette. Etre présent dans un grand magasin, pour une jeune marque, c’est non seulement une reconnaissance, mais c’est aussi une preuve que l’idée de départ était bonne. Et surtout que le produit en lui-même est crédible.

Pourquoi penses tu que la ballerine devient aujourd’hui en 2011 un accessoire chic et glam’ ?
L’espadrille devient tendance parce qu’elle participe de la mode du plat, initiée notamment par l’explosion des ballerines il y a quelques années. L’espadrille en est la déclinaison estivale parfaite ; plus casual, plus aérée.

Un petit mot sur ROSE AU CARRÉ et ta participation au Teesh de la Semaine (un mot sur le teesh ?) ?


J’aime beaucoup le projet de Rose au Carré. C’est stylé, très créatif, et très ouvert. Notamment le concept de teesh de la semaine, qui touche autant des groupes de musique, des jeunes marques, des blogs. Ce n’est plus le produit qui est essentiel mais le sens qu’il a.
Le T-shirt COUP D’ETAT reprend le motif de la boîte à chaussure, comme si celui qui le porte était l’espadrille. Le contenant est beau, le contenu aussi.

Merci Franz !

POUR TESTER LA TENUE TRES ESTIVALE « TEE-SHIRT / ESPADRILLES  » IL FAUT ALLER SUR ROSE AU CARRÉ

 

 

 

Tu a aimé cet article ? Partage-le ! :
16juin

SURPAT’ x ROSE AU CARRÉ

No comments

Cette semaine come back dans les 60′s avec la Surpat du Vendredi 17 Juin !

 

La SURPAT’ a été instituée par Jean Viril & les Kgibi’s en janvier 1964, c’est la « Première fête pour jeunes de toutes époques » : Mise en plis parfaite, tes ballerines cirées s’accordent bien avec ta robe Courrèges. Noeud pap’ de rigueur sur coupe étriquée, on aperçoit tes chaussettes rouges. Ce soir c’est SURPAT’. Rock sur du twist et jerk sur du slow, la fête n’a pas trouvé ses limites. Le temps est suspendu aux tubes de Sam, Serge, Sylvie et les danseurs n’ont plus d’âge…

SURPAT, Qui es tu ? Quelle sont tes influences ?

La Surpat’ est une fête, une SURPRISE PARTY, créée par Jean Viril et les Kgibi’s. Elle tire ses influences de toute la période pré-1968 qui, pour des raisons historiques très compréhensibles, a été souvent oubliée, parfois volontairement. Pourtant elle est d’une richesse extrème, pour toute sa créativité, sa contestation policée, son élégance, son humour potache, ses rêveries de modernité ou bien sa folie de conquete de l’univers.

 Veux tu nous parler de ton dernier slow ou d’un projet tout frais ( ou les deux ) ?

Notre dernier projet qui nous prend beaucoup de temps est la SURPAT’ Vol.007, vendredi 17 juin au Couvent des recollets à Paris.

500 convives pour une réception type casino royale, dans une vieille chapelle et sa terrasse ensoleillée. 

  

De quel opération es tu le plus fier ?

 La SURPAT’ est fière d’avoir réussi à féderer un vrai public autour de ces années là. C’est un public ouvert, et amateur, mais pas du tout fanatique. Aucun de nous ne vit dans un intérieur stylé sixties avec uniquement des objets d’époque. Mais cette odeur oubliée d’amplis à lampes et de coupes ajustées nous donne à tous un sourire complice…

 Pour toi penses tu qu’un jour il sera permis de porter un tee-shirt et un nœud pap   ?

 Le T-Shirt est l’anti-thèse du noeud pap’, mais ca vaut le coup d’essayer. Enfin si ça n’a jamais pris jusque là, c’est peut etre pour une bonne raison! En tout cas, on est très contents d’avoir un T-shirt à l’éfigie de la SURPAT’ et on s’efforcera de le mettre sous notre blouson en cuir, avec une belle banane à la James Dean une prochaine fois!

 

 Tu sens tu à ta place en 2011  ?

Notre amour pour la musique nous a fait sentir le retour des sixties du côté des fêtes et de la danse. Mais très rapidement on a vu que la tornade sixties envahissait tout le reste de la production artistique du moment. Des clips de Mayer Hawtorne et Raphael Saadiq, ou encore Ben L’oncle Soul, à la Série Mad Men; des blogs sur le retour de l’élégance passée comme monsieurwonsieur.com ou bien The Impossible Cool ou encore NerdBoyfriend aux films grand écran comme Gainsbourg de Joan Sfarr, on voit les sixties un peu partout. Je pense que les sixties n’ont jamais été aussi actuelles oui.

 Un petit mot sur ROSE AU CARRÉ et ta participation au Teesh de la Semaine ?

Encore une fois, on est touchés par le fait que Rose au Carré nous ait contacté et apprécie notre univers. On espère que beaucoup de monde sera fier de montrer un T-Shirt « SURPAT’ IS BACK » parce que les sixties sont vraiment là, partout, tous les jours.

Après celle de vendredi 17 juin, la prochaine SURPAT’ sera à la rentrée, il sera bien temps d’en refaire un ensemble ;)

 

Merci Surpat et à Vendredi !

Pour SURPATER vos potes ! SURPATEZ VOUS le Teesh’ de la Semaine par SURPAT ‘ !

Tu a aimé cet article ? Partage-le ! :
10juin

SIMON(E) X ROSE AU CARRÉ

No comments

Cette semaine, c’est SIMON(E) Magazine qui se présente !

SIMON(E) , Qui es-tu ? Que fais-tu?
Simon(e) est un magazine de mode qui à pour but de mettre en avant de nouveaux talents. Les étudiants et les créateurs qui débutent. C’est également un meltin pot culturel, nous parlons d’arts, de cinéma, de littérature et de musique. Simon(e) se veut le reflet de sa génération vivante créative, éclectique.
Simon(e) est née de l’association de Laetitia Mannessier, Anaïs Obenson et Claire Lupiac mais notre équipe s’agrandit à chaque numéro.

 Veux tu nous parler de la plus belle mise en page que tu as vu hier ou d’un projet tout frais ( les deux ca serait cool ) ?
La plus belle mise en page pour nous et celle de notre magazine. Nous apprenons chaque jour et tentons à chaque fois de nous améliorer et de faire attention aux détails. Claire est notre magicienne, sans elle le magazine ne serait pas ce qu’il est.
Nous sommes aujourd’hui ravie de pouvoir proposer un teesh de la semaine pour Rose au Carré. C’est un nouveau challenge et nous espérons qu’il plaira.


Dans ton chemin de vie de quoi es tu le plus fier ?
Je crois que le magazine est l’une de nos plus grande fierté. Nous avons réussi à collaborer avec des gens talentueux pour chaque numéro et nous sommes fières de mettre en avant des créateurs/artistes/designers qui représentent pour nous le future.
Nous sommes très contentes quand les gens nous disent se retrouver dans simon(e)

( Teesh' ROSE AU CARRÉ à gauche : Le videur par Mokoso ! ) 

Pourquoi SIMON(E) et pas ROSA ?
Nous voulions un nom qui représente Paris, la France, un petit goût d’ancien pour au contraire parler de ce qui est nouveau. Et pour toutes les simone, De Beauvoir, Signoret, Simone Simon,etc.
Nous espérons que simon(e) soit un magazine qui perdure tout en restant avant-gardiste.
Nous voulions également un nom qui ne nous stigmatise pas à un lectorat féminin, d’où le (e) pour faire Simon.

Pour toi quelles similitudes il y a entre s’exprimer sur un tee-shirt et dans un carnet ?
Un tshirt peut-être vu comme une page blanche, mais il a l’avantage d’être porté et vu de tous. La différence majeur et donc que le t-shirt permet d’affirmer ou de revendiquer un choix, une opinion.

Un petit mot sur ROSE AU CARRÉ et ta participation au Teesh de la Semaine ?
Nous aimons les projets jeunes et novateurs, nous avons donc utilisé quelques uns des T-shirt Rose Au Carré pour l’un de nos shooting. Le Teesh de la semaine est un très bon moyen d’offrir une visibilité aux différents graphistes, designers, artistes qui interviennent dessus.
Notre Teesh est une illustration de Claire Lupiac pour illustrer the X ISSUE de SIMON(E). En espérant qu’il plaira..

Merci Simon(e) !

Teesh’ de la Semaine par Simon(e) à porter

obligatoirement, avant, pendant et aprés l’amour !

 

CRÉDITS PHOTOGRAPHIES SIMON(E) Magazine:
TITRE: BAISE MOI
PHOTOGRAPHE : Nastasia Dusapin
REALISATION: Anaïs Obenson
STYLISME: Noémie Al Homsi
Coiffeur: Sonee Flowers
Maquilleur: Emilie Wilk
 
modèles:
Camille Larede
Caroline Daniaud
Thomas Aoustet
Nicolas Valéry
Tu a aimé cet article ? Partage-le ! :
Categories: Magazine, Paris, photographie, sexe
02juin

LE LABORATOIRE x ROSE AU CARRÉ

No comments

Aujourd’hui c’est LE LABORATOIRE qui se présente !

Le Laboratoire ou plutôt la découverte d’une scène électronique d’un nouveau genre. A l’image d’une soirée Dynamik (papa de ce dernier) Le Laboratoire est un concept expérimental en lui-même. Proposé sur tout un week-end, Le Laboratoire veut avant tout mettre des artistes de toutes horizons sur le devant de la scène avec pour seul let’s motiv leurs conceptions brutes. Avec un soir plutôt « rock », il s’essaye à la new wave, l’électro pop et l’indie pop. Mais Le Laboratoire est surtout partenaire de cette dernière solution de techno française depuis ces débuts avec Young Gunz puis Club Cheval et Sound Pelligrino. Il se revendique beaucoup de cette nouvelle expérience tout droit sortie d’un tube à essai explosif inspiré des plus folles sonorités de la planète

LE LABORATOIRE , Qui es-tu ? Que fais-tu?

Nous sommes un collectif qui s’appelle Dynamik et qui a 9ans maintenant qui regroupe artistes, rédacteur, programmateurs, web designer, graphistes, djs,et gérant de shop mais avant d’être deux associations, un skate shop, et toute une équipe de boulot nous sommes avant une quinzaine d’amis qui se connaissent depuis plus de dix ans.

Nous avons lancé deux nouvelles structures culturelles sur Toulouse avec d’un côté « Les Scènes Alternatives » qui se veut très indie pop et rock; et d’un autre côté « Le Laboratoire » qui reste très attaché à la musiques électroniques et qui se veut représentative de la dernière scène électronique française.

Veux tu nous parler du plus beau cul que tu as vu hier ou d’un projet tout frais ( les deux ca serait cool ) ?

Pour le plus beau cul que j’ai vu hier, mon dévolu se porte sur le festival de cannes et sur canal + (pour pas citer d’émission) c’est aussi le festival des plus beaux culs en ce moment. Mais pour notre prochain projet je vais rester discret sur notre saison 2011-2012 avec de beaux partenariats comme le club cheval, toujours youngunz et surement Marble pour le Laboratoire et nous avons des contacts avec de gros artistes qui souhaitent s’investir avec nous sur Les Scènes Alternatives.

 Dans votre projet que quoi êtes vous les plus fiers ?

En temps que responsable de tout ce petit monde la chose dont je suis le plus fier c’est que ça reste avant tout un groupe d’amis qui travaille ensemble depuis plus de dix ans et qui reste en place pour les mêmes critères qui nous ont fondé c’est à dire de se faire plaisir en découvrant des artistes régionaux et en programmant des artistes connus à l’international.

Pour découvrir leur univers rendez vous le 2 Juin et le 3 juin a Toulouse !

 Pourquoi LE LABORATOIRE, vous êtes chimistes de formation ?

Ce nom est arrivé en même temps que toute cette dernière génération de musiques électroniques qui arrivent de France représentée par des labels tout frais comme Sound Pelligrino, Club cheval, Youngunz eux qui sont dailleurs imprégné par des labels comme celui de Mad Decent par exemple. Tropical house, deep house, techno, minimal, maximal, acid etc.. ce qui a changé dans cet électro tout nouveau que l’on veut au mieux représenter c’est surtout qu’il devient de plus en plus dansant et rassembleur. Donc aucunes similitudes de notre part au côté scientifique mais plutôt un style de son tout droit sorti des dernières éprouvettes de la scène électroniques françaises.

Pour toi quelles similitudes il y a entre s’exprimer sur un tee-shirt et sur un tube à essai ?

Pas tellement si s’exprimer sur un tube à essai est associé aux projets musicaux et artistiques qu’on fait. Une expression artistique sur un tee shirt, sur un mur, sur un site ou sur des platines ou encore sur une scène présente beaucoup de différences sur la forme mais dans le  fond du moment que l’expression artistique est revendiqué et qu’elle représente une réelle création il n’y en a pas.

 Un petit mot sur ROSE AU CARRÉ et ta participation au Teesh de la Semaine ?

Nous sommes heureux de pouvoir collaborer avec vous, qui comme nous, avons pris un peu de l’âge depuis les soirées de l’ambassade et le début de l’explosion de la musique électronique à Toulouse. Un tas d’amis sont passés par votre concept du teesh de la semaine et je vous souhaite au nom de toute l’équipe que votre aventure continu du mieux qu’elle peut.

Merci Le Laboratoire !

Experimentez le Teesh’ de la semaine par

Le Laboratoire sur ROSE AU CARRÉ

Tu a aimé cet article ? Partage-le ! :