posts | comments http://www.wikio.com
16déc

VECT x ROSE AU CARRÉ

No comments

Son travail depuis quelques années s’articule autour des relations entre image et son, entre mouvement et musique. Il a un parcours axé graphisme print, mais essaye cependant d’user d’un ensemble de médiums différents gravitant autour de l’image et du multimédia en général. Pouvoir designer une typographie destinée à être insérée dans un montage vidéo, réaliser une charte graphique d’après cette vidéo, pour enfin peut-être aller vers de l’illustration manuelle est une forme de processus qui l’enthousiasme. Ce dessin pour ce tee-shirt de Rose au Carré est pour lui un acte récréatif, qui lui permet également de se faire connaître à travers ses créations sonores, oscilliant entre electronica et hiphop filtré. Enjoy !

Quel est le projet dont tu es le plus fier ?

J’ai eu d’assez bons retours sur un projet vidéo réalisé a l’occasion des sessions d’écoute de christophe giffard il y a bientot un an. C’est un très court format qui met en valeur la multidiffusion du son lors de ses performances électro-acoustiques et l’impact sur la sensibilité des spectateurs-auditeurs. Ce projet mélange captation et postproduction, je le trouve abouti dans le sens où l’image est au service du son, le visuel animé ne décrit pas forcément ce que l’on entend. Cette réalisation est aussi pour moi assez marquante car elle a contribué à ce que je m’investisse de plus en plus dans le médium vidéo, et toutes les combinaisons que l’ont peut lui attribuer. Dans un tout autre registre, l’équipe du centre d’art de Colomiers m’a contacté pour réaliser une série de visuels où la pratique du dessin devait être dominante. C’est avec un style assez proche de celui adopté pour ma contribution au teesh de Rose au carré que j’ai fait 4 illustrations dans un esprit wall-painting. C’est en manipulant des typographies manuelles que j’ai pu remixer un nombre important d’annonces de vente de voitures, car trouver un véhicule était une des préoccupations du moment.  Ces deux projets précédemment cités, je ne peux pas forcement dire que j’en suis fier, mais ils ont un certain impact qui m’intéresse et me pousse a creuser dans ces disciplines.

Tu es graphiste et tu utilises différents supports, lequel te donne le plus de liberté ? Que penses-tu du TEE-shirt ?

Alors je voulais éviter de dire de façon très stéréotypée que le support le plus créatif reste et restera pour moi la feuille de papier, mais là c’est raté. Honnêtement, en termes de recherche et d’expressivité, le dessin manuel engage souvent des choses assez justes et pertinentes. L’œil n’est pas parasité par une interface ou un ensemble d’outils inutiles au moment de la recherche. Je me sens donc à l’aise sur un support tangible et de pouvoir rapidement illustrer une idée, même avec un feutre complètement usé par le temps. Cela étant, je passe aussi beaucoup d’heures à manipuler le matériau numérique lorsqu’il s’agit de traiter l’image en profondeur.
Après, tout dépend de la demande du projet. J’ai la chance pour l’instant de pouvoir intervenir dans le culturel et l’événementiel, avec des supports tous différents. Le design de teeshirt, j’en ai fait que très peu, mais c’est un support qui est mouvant et qui m’intéresse en terme d’adaptation. Ton visuel peut être porté par quelqu’un, il va se diffuser par lui-même et va taper dans l’œil de certains. Ce scénario me plait !

Est-ce-que porter un TEE-shirt dispense de porter un pantalon ?

Tu m’aurais posé cette question en juin, la réponse aurai été é-vi-den-te. En revanche en cette période hivernale, il me semble plus judicieux de ne pas trop se balader teeshirt en outdoor (dommage pour la promo).

Tes créations sonores s’inspirent-elles de ton univers graphique ou est-ce une démarche totalement à part ?

Ma pratique musicale n’est pas forcément toujours en lien avec mes réalisations, mais il arrive certaines fois que des rapprochements se font. Ce que je recherche avant tout dans une track, c’est une atmosphère et une notion d’efficacité. Pour un montage vidéo ou une illustration, c’est presque identique. Ce qu’il me semble important, c’est de ne pas être dans une optique de démonstration où tu vas tout déballer, mais d’avoir une certaine finesse dans l’angle d’attaque. Il m’arrive quelques fois d’avoir ce vilain défaut de trop en faire, de trop en mettre. Mais ce qui est sûr, c’est que la pratique musicale et me sert énormément dans l’élaboration des projets, cette activité devient à la fois un bol d’air quand il y a un trop plein d’image, mais également un élément déclencheur.

Merci à l’équipe de Rose au carré et à toutes les personnes qui iront jeter un coup d’œil à mes productions puis mon tee-shirt de la semaine ! J’en place une spéciale à Lapetite qui me soutient pour la plupart de mes projets.

Découvrez son univers ici : http://sacre.emile.free.fr/ 

& pour se procurer le Teesh’ de la semaine #053 par VECT

 c’est sur la boutique de ROSE AU CARRÉ

 

Tu a aimé cet article ? Partage-le ! :

Articles sur le même sujet

  1. LYRE LE TEMPS x ROSE AU CARRÉ

Jeudi, décembre 16th, 2010 at 22 h 29 min and is filed under Musique, Teesh' de la semaine, Toulouse, Track de la semaine. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a reply